Prochainement

 

Joseph Haydn : La Surprise

Projet remis à une date ultérieure

Symphonie 94, trios pour pianoforte, flûte ou violon, violoncelle

  • Marjorie Pfister, flûte
  • Stéphanie Pfister, violon
  • Bruno Hurtado, violoncelle
  • Martin Gester, pianoforte

Concert et enregistrement les 11-15 novembre.


Haendel : Agrippina condotta a morire

Cette grande scène tragique sous la forme d’une cantate a été composée par Haendel en Italie, au moment où il découvrait l’art flamboyant et virtuose des chanteurs italiens  dans les oeuvres d’A. Scarlatti et de G. Bononcini.
Entre de séduisantes pages du baroque italien : Concerto de Giuseppe Sammartini, Cantate de Nicolà Porpora – la jeune et talentueuse chanteuse Francesca Sorteni, souvent vue à l’Opéra National du Rhin, incarnera la mère de Néron, Agrippine dans ses tumultueux derniers instants, accompagnée par les musiciens du Parlement de Musique : Matthieu Camilleri, Florence Stroesser, violons – Keiko Gomi, violoncelle dirigés par Martin Gester au clavecin.

170A8287

le 28 octobre à 11.30 dans les salons de l’Hôtel de Ville, place Broglie, Strasbourg.

Ce concert sera capté par Ozango pour Arte.        th


Haendel : Ode à Sainte Cécile & Charpentier : Te Deum

Ode à la Musique… et à la danse

  •  par Le Parlement de Musique & Génération Baroque
  • avec le concours de l’AMIA et du Conservatoire de Strasbourg
  • de Pierre-François Dollé, chorégraphe et danseur.

le dimanche 22 novembre à 17.00 au Temple Neuf, Strasbourg

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Noël, de Venise à Salzbourg : Haendel, Bassani, et le jeune Mozart

18-20 décembre : Tournée de concerts de Noël pour le festival Les Noëlies

Sonates pastorales ou joyeuses, motets, mélodies de noël encadrent le jubilatoire Gloria in excelsis Deo de Haendel, et les oeuvres salzbourgeoises de Mozart résonnent d’une manière inusitée, entourées des musiques dans le genre populaire, tel l’incontournable et si délicieux Stille Nacht dans sa simplicité originelle … où plus d’un auditeur essuie une larme.

Eugénie Warnier, soprano – Stéphanie Pfister & Mathieu Camilleri, violons – Adrien Alix, violone – Martin Gester, orgue et direction

  • à Strasbourg, église Saint Pierre le Jeune le 18
  • à Niederbronn le 19
  • à Ilfurth le 20.