Prochainement

Noël, de Venise à Salzbourg
Mercredi 4 décembre 2019 – Chapelle de la Visitation, Monaco

affiche-monaco.jpg

En Italie, en Autriche et dans les contrées alpines, Noël se chante à la manière des musiques de bergers, c’est à dire dans des « pastorales » qui évoquent les mélodies des musettes (les mêmes que dans « Il est né… »), des cors des alpes ou des cornemuses.

G.B. Bassani, G. Sammartini et dans leur sillage, G. F. Haendel sur la route de l’Italie, évoquent tantôt le bonheur intime, tantôt la joie éclatante de Noël, à la manière des Concertos pour la Nuit de Noël si connus. Comme dans les cantates de Noël, l’évocation de la Passion à venir contraste avec la sérénité et la joie.

W. A. Mozart, M. Haydn et les compositeurs qui les environnent composent des musiques qui tiennent très souvent de cette grâce, même quand leurs oeuvres ne sont pas uniquement destinées à la fête de Noël.

Noël, c’est, avec toute la grâce qui déborde de musiques enchanteresses et parfois virtuoses, la célébration de la simplicité, du naturel, de l’enfance, où même l’auditeur finit par ce mettre à chanter – c’est si rare…

Le Parlement de Musique

  • Eugénie Warnier, soprano
  • Stéphanie Pfister, violon 1
  • Matthieu Camilleri, violon 2
  • Adrien Alix, contrebasse
  • Martin Gester, orgue et direction