Prochainement

(dans l’ordre temporel)


 

Génération Baroque, session 2018 prépare

Reinhard Keiser 

Diane ou la Vengeance de Cupidon

Louise Henriette van Nassau : Diana

Diane ou La vengeance de Cupidonopéra de Reinhard Keiser, a été créé à Hambourg en 1712, puis remanié en 1724.

Dans cet ouvrage, d’un genre plutôt léger et pastoral, qui narre les aventures et les tribulations des dieux et des déesses – auxquelles aiment à s’identifier les spectateurs d’aujourd’hui comme ils firent la joie de ceux d’autrefois.

Ouvrage joyeux et malicieux, composé en 2 langues (italien et allemand) sur un livret original vénitien, il est librement inspiré des Métamorphoses d’Ovide, cette source inépuisable des aventures et tribulations des dieux et des déesses propres à plaire à un public qui aime à s’identifier à ces modèles. Le metteur en scène s’efforcera d’en restituer la vivacité et la joie débordante en le replaçant dans le contexte de la Commedia dell’Arte, cet antidote au sérieux des « opere serie » de l’époque ».

Diane sera ainsi, pour Génération Baroque, après L’Italiana in Londra de Cimarosa, l’occasion de représenter à sa manière, fraîche et désinvolte, un nouvel épisode des imbroglios amoureux baroques.

Après une première période en résidence du 2 au 9 mai à Amilly, en effectif léger et dans une belle résidence au milieu d’un parc traversé par une rivière et où se promènent les paons, une deuxième phase se déroulera entre les 8 et 18 novembre à Sarrebourg/Le Couvent et verra l’adjonction de moyens supplémentaires : orchestre, lumières… et finira par une série de représentations à Strasbourg, Neuwiller, en Allemagne… (en évolution).

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Génération Baroque 2015 : L’Italiana in Londra de Cimarosa