Prochainement

Au salon du Maire Dietrich » (romances, sonates, airs d’opéra circa 1790) 

Mardi 9 novembre à 19h30, Salle du Synode, Palais Rohan – Strasbourg

Dans le cadre de la programmation autour de l’exposition « La Marseillaise »

Entrée gratuite. Réservation obligatoire en ligne : https://demarches.strasbourg.eu/billets-concert-parlement-de-musique/

Isidore Pils : Rouget de Lisle chantant la Marseillaise, 1849
Dépôt du Musée du Louvre, Paris au Musée Historique de Strasbourg – Photo Musées de Strasbourg, M. Bertola

Les feuilles hebdomadaires de la ville de Strasbourg / Strassburgisches privilegirtes Wochenblatt dessinent une vie musicale foisonnante, à la croisée de tous les chemins et à l’avant-garde des genres musicaux. On y propose à la vente, chaque semaine, des pianoforte, harpes, clavecins, ainsi que des « Musiques nouvelles à vendre & à louer » venues de toute l’Europe : 
« Vendredi 13 avril 1787 : Grand Pianoforte du Sr. Edelmann, un des meilleurs de son ouvrage ; chez le Sr. S. Fr. Stuber vis-à-vis les grandes arcades dans les petites boutiques No. 10 ». 
Haydn, Mozart et Pleyel y figurent en bonne place, entourés de Edelmann, Grétry, Gluck, Monsigny, Dalayrac, Stamitz Cimarosa, Dussek, Viotti … 
Dans les salons, on déchiffre ces nouveautés et l’on transcrit allègrement les airs d’opéra entendus au Concert des Amateurs pour la harpe ou le pianoforte, souvent accompagnés d’un violon…

Avec les solistes du Parlement de Musique : Coline Dutilleul, soprano – Marie Bournisien, harpe – Stéphanie Pfister, violon – Aline Zylberajch, pianoforte