Johann Schobert

Johann Schobert : un Silésien à Paris

œuvres pour clavier et instruments

(250e anniversaire de sa mort – Silésie 1735 – Paris 1767) : concert et enregistrement.

Il était l’ami du tout jeune Mozart, au cours de sa courte carrière parisienne (6 ans à peine, avant qu’il ne meure accidentellement à un peu plus de 30 ans). Dans les années 1760, les salons parisiens étaient sous son charme étrange, fantasque, à la fois profond et brillant, d’un style fait de textures sombres, de tons mineurs et bémolisés, en même temps que d’accents populaires et de traits virtuoses  inusités, qui contrastaient avec les grâces Louis-quinzièmes attardées des Rameau, Duphly, et autres descendants de Couperin. De fait, dans ses oeuvres, toutes pour le clavier entouré de cordes ou d’orchestre – étranges aussi, ses « Sinfonies » pour clavier concertant, violon et 2 cors ! – on entend poindre la suite : Haydn, Mozart, et Beethoven ne sont pas loin, mais l’expression franche et terrienne, voire truculente est ici dans sa verte nouveauté et singularité.

De sa Silésie natale, témoignent des rythmes populaires et nombre de Polonaises, cette danse tant prisée désormais dans toute l’Europe, des fils de Bach à Chopin et Verdi…

Silberman fp

Cette production se fait en collaboration avec Arte dei Suonatori, ensemble partenaire polonais, soutenu par l’Institut Mickiewicz (Ministère de la Culture). Pour cette réalisation, la facteur de pianoforte Kerstin Schwarz, Leipzig, mettra gracieusement à disposition une copie de pianoforte Gottfried Silbermann (Saxe, années 1750). L’enregistrement, hormis l’intérêt de la musique, n’en sera que plus intéressant et plus attendu.

Interprètes : Martin Gester, pianoforte d’après Silbermann & clavecin d’après Gräbner – Aureliusz Golinski & Ewa Golinska, violons – Tomasz Pokrzywinski, violoncelle – Rafael & Christiane Vosseler, cor naturel (uniquement enregistrement).

  • Concert dimanche 30 juillet, 21.00 à Strasbourg, église Sainte Aurélie (près de la gare) autour d’un clavecin Gräbner/Wraight  1770 et de l’orgue Silbermann/Blumenrœder. Oeuvres de Schobert & du Mozart des mêmes années (Concerto k. 107,1).
  • Enregistrement pour LIGIA les 1-4 août autour du pianoforte et du clavecin Silbermann dans l’abbatiale de Walbourg (où ont eu lieu nombre d’enregistrements du Parlement de Musique).
    Une tournée polonaise de 4 concerts suivra en octobre.

En attendant une suite en France ? Schobert, sa musique et les interprètes le mériteraient !

LOGO IAM-CULTURE 2016 EN colour POWERED BY

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s